les Inconvénients des APN

Publié le par haflinger

nous faisons cet article pour montrer les Inconvénients actuels des appareils photo numériques (APN)

un article comparatif Numérique ¤ Argentique  est disponible !


Les appareils sont encore extrêmement gourmands en énergie (surtout l'utilisation du dos LCD). L'idéal est de pouvoir utiliser des piles rechargeables métal-hydrure du commerce, sans effet mémoire donc sans perte de capacité dans le temps, contrairement aux accumulateurs cadmium-nickel. Les derniers appareils numériques sont livrés avec des batteries au Lithium de capacité nettement supérieure à celles citées précédemment, sans effet mémoire. Une recharge permet de prendre entre 200 et 650 photos suivant la capacité de la pile et l'emploi ou non du flash incorporé.

Un inconvénient qui commence à se réduire sur les nouveaux appareils : le décalage entre l'appui sur le déclencheur et la prise de vue, très sensible lorsqu'on a longtemps utilisé un appareil argentique ; les sujets mobiles sont souvent hors cadre sur le cliché.

En voyage, il faut pouvoir recharger fréquemment les batteries et prévoir une capacité de stockage importante pour les images car il n'est plus possible d'acheter une pellicule dans la boutique locale... 1 Go de mémoire (ou plus) et un chargeur pour la voiture sont une bonne précaution. On trouve aussi des appareils de déchargement de fichiers qui comportent un disque dur de 20, 30, 40 Go avec ou sans affichage (voir Epson, Jobo, etc.). On peut bien évidemment avoir un ordinateur portable pour le stockage.

Les appareils à objectif interchangeable sont très sensibles au problème de la poussière, d'autant que l'effet de souflet produit par la bague de zoomage aspire les particules à l'intérieur, qui viennent alors se déposer sur le capteur. Ces poussières sont visibles sur la photos lorsque la profondeur de champ est importante mais elles restent généralement invisibles; avec une focale de 50 mm (équivalent 24x36), un diaphragme inférieur à f/11 et une mise au point supérieure à 1m il n'y a aucune marque sur la photo même avec un capteur sale. Les solutions ou les approches sont diverses selon les marques:

Pentax place devant le capteur un écran que l'on peut nettoyer. Le problème n'est que repoussé jusqu'au moment où une poussière viendra s'intercaler entre l'écran et le capteur.

Nikon et Kodak donnent des indications sur les méthodes de nettoyage du capteur (curieusement, ces techniques et les ustensiles ne sont publiés qu'au Japon, les autres marchés étant servis par une recommandation de retour en service après-vente).

Canon propose dans le menu un nettoyage de capteur qui met celui-ci à nu pour un nettoyage par air.

Olympus intègre à son E1 un vibreur à ultrasons faisant tomber la poussière sur un... ruban adhésif.

Presque toutes marques suggèrent de toujours ranger l'appareil objectif vers le bas (afin de favoriser la chute des poussières loin du capteur), de ne changer l'objectif que dans une atmosphère raisonnablement propre (éviter les tempêtes de sable !), etc.

La vulnérabilité des capteurs à la poussière est un problème complexe pour deux raisons principales. La petite taille des pixels favorise leur occultation, cette dernière est facilement visible sur les photos. La poussière très fine, plus difficille à maîtriser, est aussi la plus sujette à adhérence par effet de tension de surface.

 

Commenter cet article